Le monde ne tourne pas à la même vitesse pour tout le monde.

Un arbre bicentenaire voit passer les années comme des mois…
Un éphémère dont la vie dure une journée, vit moins longtemps mais plus vite.
La révolution d’un électron autour de son noyau est semblable à une année…

Mais l’homme lui même connaît ces différences.
Certains “vivant au ralenti”, perçoivent moins de choses
Que d’autre dont les sens sont aiguisés et perpétuellement sur le “qui vive”.

Ils ont l’impression de vivre à la même vitesse,
Mais dans les faits, certains vivent plus vite puisque dans le même laps de temps,
Ils voient et font plus de choses.

La question à se poser : qu’est-ce que je veux ?
Vivre l’intensité et la beauté subjuguée
Ou chercher la profondeur, le temps

Pourquoi pas un peu des deux ?
Tantôt sur le frein, tantôt sur l’accélérateur,
Tantôt pour soi, tantôt pour les autres

simplement pour réaliser le balancier de la vie,
les vagues de l’océan, les saisons de la vie,
l’harmonie dans la maîtrise des opposés.

Fabien FERT

(2005-09-27)